UA-43712728-1
La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

07/03/2016



 

 

 

 

 

 

 SUIVEZ-NOUS SUR FACEBOOK  

 

 

 

 

DHL NE TEMOIGNE AUCUN RESPECT A SON PERSONNEL

 

 

Communiqué de presse

DHL ne témoigne aucun respect pour son personnel !

 

L’UBT s’inquiète de l’attitude de DHL après la publication d’une enquête montrant que cette multinationale de la logistique ne respecte pas -au niveau international- ses règles internes concernant le traitement correct de ses travailleurs !

Une enquête indépendante (www.breaking-the-code.org), réalisée au Chili, en Colombie et au Panama, démontre que DHL ne témoigne aucun respect pour ses travailleurs. L’enquête confirme les constatations d’une enquête précédente réalisée dans les sites DHL en Inde et en Turquie.

Le rapport est publié au moment où la procédure devant l’OCDE entre DHL et les syndicats internationaux se termine.

Steve Cotton, secrétaire général de la Fédération internationale des travailleurs du transport (ITF): "Cette procédure n’a pas abouti à une amélioration des conditions de travail des collaborateurs de DHL. Même pendant les négociations, DHL a continué le mauvais traitement de ses travailleurs, bafouant ainsi toutes les conventions internationales. Il est grand temps que DHL s’engage à améliorer les conditions de travail et reconnaisse partout dans le monde le droit des travailleurs à se syndiquer !"

Le rapport de l’enquête relate l’histoire d’un travailleur souffrant de douleurs chroniques à la suite d’un manque de formation, l’histoire de 42 travailleurs jetés à la rue parce qu’ils militaient dans une organisation syndicale. Le rapport fournit aussi la preuve que DHL a commis un faux en écriture afin de pouvoir licencier le fils d’un dirigeant syndical ainsi que la preuve que les conversations de collaborateurs ont été écoutées et que les conversations téléphoniques de militants syndicaux ont été mises sur écoute.

"Si DHL devait respecter son propre code de conduite, l’entreprise serait un entrepreneur modèle en Amérique du Sud", souligne l’auteur du rapport, le Dr. Victor Figueroa Clark de la London School of Economics. "L’enquête, pour laquelle de nombreux travailleurs de DHL ont été interrogés, montre que ce n’est pas du tout le cas. L’attitude antisyndicale de DHL décrite dans le rapport ne peut être interprétée que comme le résultat d’une politique antisyndicale dictée par le siège principal allemand."

En 2013, l’OCDE a accepté la plainte introduite par l’ITF et UNI Global Union contre l’attitude de la Deutsche Post-DHL. Cette plainte, après des enquêtes antérieures, a donné lieu à des négociations qui ont duré deux ans, jusque fin 2015. Sans le moindre résultat : DHL n’a pas amélioré les conditions de travail de ses collaborateurs.

En annexe de ce communiqué, vous trouverez le rapport intégral ainsi qu’une synthèse du rapport.

L’UBT soutient la campagne de l’ITF visant à améliorer les conditions de (vie au) travail des collaborateurs de DHL partout dans le monde.

 

Partager via un média social

Politique d'utilisation des cookies

Ce site utilise des cookies pour stocker des informations sur votre ordinateur.

Acceptez-vous l'utilisation des cookies ?