UA-43712728-1
La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

30/09/2014



 

 

 

 

 

 

 SUIVEZ-NOUS SUR FACEBOOK  

 

 

 

La loi, c'est la loi mais faut-il encore qu'elle soit rendue avec justice...

 

Les journées des 23,24 et 25 septembre derniers, ont donné lieu à des contrôles organisés par les trois pays du Benelux (Belgique, Pays-Bas et Luxembourg) et portant sur le tachygraphe.

13 infractions à la législation relative au tachygraphe et aux temps de conduite et de repos ont été constatées, comme la fraude au calibrage de l’appareil ou l’utilisation de champs magnétiques pour fausser l’enregistrement des données, ou encore des chauffeurs enregistrant leur temps de conduite et de repos sous une fausse identité.

Force est de constater à nouveau que l’intérêt de prendre des risques d’infractions ne profitent pas aux chauffeurs mais bien aux donneurs d’ordres.

L’UBT a déjà dénoncé à diverses occasions les conditions de travail de certains chauffeurs, (pressions, menaces, intimidations) exercées par les donneurs d’ordres et a invité à les autorités à faire preuve de circonspection en la matière lors des contrôles.

Avec le dumping social qui sévit dans le secteur du transport, les travailleurs se voit confronter à une charge psycho-sociale plus importante encore.

Un dilemme quotidien : garder son emploi en assumant des risques exigés par les donneurs d’ordres ou sombrer dans la misère ?  In fine c’est toujours le travailleur qui paie puisque les employeurs (donneurs d’ordres) se retournent contre le travailleur lors de la réception du P.V.

Pour l’UBT, la loi doit être respectée par tous mais elle doit être rendue avec justice !

L’UBT réclame des poursuites systématiques et exemplaires contre les donneurs d’ordres qui sont seuls à tirer profit de leurs exigences.

 

A partir du 3 octobre prochain, un nouveau traité Benelux sera signé : il permettra aux autorités compétentes d’approfondir leur collaboration, en donnant, entre autres et moyennant certaines conditions, le pouvoir aux contrôleurs d’intervenir dans les pays voisins. L’UBT salue ce traité qui permettra aussi d’enrayer les conséquences liées au dumping social mais Messieurs - Dames, ne vous trompez pas de cible !

 

 

Partager via un média social

Politique d'utilisation des cookies

Ce site utilise des cookies pour stocker des informations sur votre ordinateur.

Acceptez-vous l'utilisation des cookies ?