UA-43712728-1
La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.


 

 

 

 

 

 

 SUIVEZ-NOUS SUR FACEBOOK  

 

 

 

27/02/2014 : action aéroport de Zaventem : Low-cost = bad jobs.

 

 

Aujourd’hui, l’UBT-FGTB a mené une action à l’aéroport de Zaventem contre le dumping social dans le secteur aérien.

La guerre des prix, encore aggravée par la venue des compagnies aériennes low cost, se joue au détriment des conditions de travail et de salaire du personnel. "Low cost" signifie malheureusement aussi "low safety and bad jobs".

Sandra Langenus, secrétaire régionale de l’UBT, lors de son intervention: "Les sociétés de manutention concluent avec les compagnies aériennes des contrats dont ils savent d'avance qu'ils seront déficitaires. Cela se fait au détriment du personnel, de leurs conditions de travail et aussi de leur sécurité. Très souvent, les outils avec lesquels le personnel est amené à travailler jour après jour ne sont plus en ordre sur le plan technique, ils ne sont plus sûrs et il n'y en a pas assez !"

Elle appelait Zaventem "le plus grand musée d'outils datant de l'antiquité de la manutention".

Par la voix de Sandra Langenus, l'UBT a fustigé également le secrétaire d'Etat à la mobilité, Melchior Wathelet: "Après la grève historique chez Swissport, nous avons dû attendre pas moins de 289 jours avant qu'il n'accède à notre demande d'organiser une table ronde sur Zaventem. Apparemment, le secrétaire d'Etat ne se soucie guère de la guerre des prix, de la concurrence déloyale, … ni des leurs conséquences pour les conditions de travail du personnel. Alors que ces domaines sont de sa compétence ! N'oublions pas qu'à l'époque de la grève, il n'a pas hésité une seconde à réquisitionner le matériel pour briser ainsi la grève."

Lors de l'action, la nouvelle s'est répandue que la société de manutention Aviapartner a perdu un important contrat au profit de son concurrent Swissport.

Frank Moreels, secrétaire fédéral de l'UBT: "Voilà un énième contrat transféré dans le cadre de la guerre permanente des prix qui terrorise Zaventem. Même si Aviapartner assure pour le moment vouloir trouver des solutions pour le personnel concerné, il s'avère une fois de plus que cette guerre des prix fait toujours les mêmes victimes : les travailleurs. J'appelle par conséquent le repreneur à reprendre les travailleurs qui le souhaitent. La nécessité de conclure rapidement une CCT sur la reprise du personnel se confirme une nouvelle fois. L'UBT réclame une telle CCT depuis des années, mais malheureusement, jusqu'ici, nous nous sommes toujours heurtés à un refus patronal!"

 

Publication 27/02/2014

Partager via un média social

Politique d'utilisation des cookies

Ce site utilise des cookies pour stocker des informations sur votre ordinateur.

Acceptez-vous l'utilisation des cookies ?