UA-43712728-1
La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

02/05/2015



 

 

 

 

 

 

 SUIVEZ-NOUS SUR FACEBOOK  

 

 

 

 

La taxe au kilomètre pour camions : l'UBT demande d'urgence de la clarté.

 

La taxe au kilomètre pour camions – L'UBT demande d'urgence de la clarté

www.ubt-fgtb.be

COMMUNIQUE DE PRESSE

UBT- FGTB Transport et Logistique

L'introduction d'une taxe au kilomètre s'approche, mais la politique n'arrive pas à formuler des réponses claires. Pensons à ce sujet aux tarifs différents par région et également au genre de routes pour lesquelles on devra payer la taxe. Et quelles seront les conséquences pour l'emploi?

Il ressort d'une étude d'ING sur la valeur stratégique des quatre ports maritimes flamands qu'un impact négatif est possible! Le professeur Notteboom (Université d'Anvers, président

de l'Institute of Transport and Maritime Management Antwerp) pose: "Un transporteur néerlandais qui transporte des marchandises par exemple d'Anvers à l'Allemagne subit un désavantage: aux Pays-Bas il paie son Eurovignette, en Belgique la taxe au kilomètre et en Allemagne le MAUT. Un transporteur néerlandais m'a dit qu'opérer via Rotterdam sera donc moins cher.

Frank Moreels, secrétaire fédéral: "L'UBT a toujours posé que la taxe au kilomètre ne peut pas fausser la concurrence! L'emploi ne peut pas être compromis. D'où l'UBT plaide et continue à plaider pour une réglementation au niveau européen. Maintenant l'emploi des chauffeurs risque d'attraper un nouveau coup. En outre, il est stupide que les tarifs et les champs d'application soient différents dans les trois régions. Introduire trois taxes au kilomètre différentes dans un petit pays comme la Belgique ne rend pas les choses faciles pour l'industrie du transport."

Pour l'UBT il ne peut évidemment pas être question que le chauffeur doive payer lui-même l'amende en cas de contravention. L'UBT milite également pour une exemption en faveur des véhicules de formation du Fonds social Transport et Logistique. Pour la formation des chauffeurs de camion au sein de l'enseignement ou pour les demandeurs d'emploi le Fonds social met à la disposition pas moins de 133 camions et tracteurs. Ceux-ci sont utilisés par des écoles du jour et du soir par le VDAB, Bruxelles Formation et le FOREM.

Pour finir, Frank Moreels pose "que les rapports doivent être investis dans l'amélioration de la mobilité et de l'infrastructure, pour le transport de marchandises comme pour le transport de personnes. Et également dans l'augmentation de la sécurité routière et la revalorisation de parkings pour les chauffeurs de camion."

 

Partager via un média social

Politique d'utilisation des cookies

Ce site utilise des cookies pour stocker des informations sur votre ordinateur.

Acceptez-vous l'utilisation des cookies ?