UA-43712728-1
La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.


 

 

 

 

 

 

 SUIVEZ-NOUS SUR FACEBOOK  

 

 

 

Voyage sur les routes des patrons voleurs, menteurs, fraudeurs…

Tout travail ne mérite- t- il pas salaire ?

 

 

 

Vendredi 20 septembre à 8h30, les travailleurs de WINS transport  iront exprimer leur colère sur le site de Courcelles (rue de Hainaut 17 - 6180 COURCELLES)

Ces chauffeurs qui ne demandent qu’à travailler et à toucher le fruit de leur travail, sont menés en bateau depuis plusieurs mois…

 

La société WINS est aujourd’hui placée sous la férule du holding Magellan Logistics. L'ensemble des sociétés contrôlées par ce groupe travaille  avec des modèles différents.  Les véhicules de Wins  ont été délocalisés au Luxembourg pour continuer les activités de transport qu'ils effectuaient au Benelux .  Les contrats de travail belge deviennent luxembourgeois: des avantages sociaux « attractifs » pour les chauffeurs etun régime fiscal luxembourgeois  plus intéressant qu'en Belgique pour les employeurs. C'est ainsi qu'on voit des camions de transport, avec des chauffeurs belges, mais immatriculés au Grand-Duché sillonner nos routes.

 

Ils conduisent des camions Wins mais travaillent pour Caro-line…

 

Gilbert Keulders, grand patron de Magellan logistics vous dira que le montage est légal mais les droits des travailleurs…il s’en fout !!!!

Non seulement il ne les paye pas mais en plus c’est avec  la peur au ventre que les chauffeurs accomplissent leurs missions. Une entreprise qui impose à ses travailleurs des pratiques frauduleuses et dégradantes au détriment de leur bien-être et de la sécurité de l’ensemble des usagers de la route: Non-respect des temps de conduite, camions pas en ordre de contrôle technique, incapacité de régler les péages ou d’alimenter les véhicules en carburant….

 

Certains n’ont plus vu l’ombre d’un sou depuis le mois de mai, d’autres ont étés licenciés sans indemnités… On leur promet des avances qu’ils ne reçoivent pas, des échéances qui ne sont pas respectées avec la menace de ne pas être prioritaires à la rémunération s’ils tentent de ne pas accomplir leur travail…quand il y en a. Ils ont toujours travaillé et cotisé, ils ne peuvent  jouir de leur droit au chômage car les C4 ne peuvent même pas être délivrés.

 

Derrière chaque travailleur, il y a une famille…une famille avec des besoins !!!!

Conséquences : endettement, dépression, tensions familiales… L’un vous dira qu’il n’a pu prendre des vacances, l’autre qu’il a épuisé ses économies ou qu’il n’a pu préparer la rentrée scolaire de ses enfants…Certains s’adresseront au CPAS ou quitteront l’entreprise pour un concurrent…

 

Ils ne demandent pas la charité, ils réclament leur salaire !!!

 

Nous dénonçons  la concurrence qui permet à des sociétés belges d'engager des chauffeurs dans les pays de l'Est ou au Luxembourg… Nous plaidons encore et toujours pour la mise en place de dispositifs renforcés et concrets de responsabilités mutuelles entre les Etats membres permettant un contrôle coordonné et efficace.

 

« Nous ne quitterons pas les lieux sans notre argent »

Publication du 20/09/2013

 

Partager via un média social

Politique d'utilisation des cookies

Ce site utilise des cookies pour stocker des informations sur votre ordinateur.

Acceptez-vous l'utilisation des cookies ?