UA-43712728-1
La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.


 

 

 

 

 

 

 SUIVEZ-NOUS SUR FACEBOOK  

 

 

 

Introduction d'un système de prélèvement kilométrique - VIAPASS : l'avis du CESW va dans le sens du communiqué de l'UBT

 

AVIS DE CESW

Si le CESW est favorable au principe d’un prélèvement kilométrique pour l’utilisation du réseau routier, il se voit toutefois contraint de rendre un avis négatif à l’égard de l’avant-projet de décret. Le CESW ne peut en effet souscrire au processus de mise en œuvre de la nouvelle tarification en raison des nombreuses interrogations qui subsistent à ce stade quant aux impacts du prélèvement kilométrique sur les entreprises de transport wallonnes et sur certains secteurs d’activités wallons, quant aux procédures et aux coûts (coûts administratifs, coûts de recouvrement, rémunérations des prestataires de services,…) du système. Le CESW manifeste en outre certaines craintes quant au différentiel de tarifs qui pourrait apparaître entre les régions et qui pourrait porter préjudice à la compétitivité des entreprises wallonnes.

 

UBT

Ce système de tarification nommé VIAPASS n’a pas encore été fixé mais l’UBT-FGTB craint des impacts négatifs sur la compétitivité du secteur du transport – logistique, son développement ainsi que des incidences pour les secteurs d’activité dépendants de la route, les travailleurs et les consommateurs.

 

-        Concurrence entre les Régions si le système de tarification est différent ;

-        Intensification de la concurrence déloyale ;

-        Délocalisation d’entreprises ;

-        Perte importante d’emplois ;

-        Intensification du dumping social ;

-        Développement du secteur transport – logistique à l’étranger dont le coût salarial est inférieur à celui des trois régions ;

-        Augmentation de la dégradation des conditions de travail ;

-        Augmentation de systèmes visant à contourner des règlementations en matière de travail, de circulation routière et de prélèvement de la taxation ;

-        Répercussion du coût global de transport sur le panier de la ménagère.

 

En mars 2012, l’UBT-FGTB plaidait déjà pour que le système retenu par les Régions soit cadré au niveau européen car il existe encore des différences entre les redevances et taxes appliquées par les Etats membres.

 

D’ici une dizaine d’années, les études actuelles démontrent que le secteur du transport - logistique sera en pénurie de travailleurs en Belgique. En cause, le vieillissement des travailleurs. Le secteur est donc pourvoyeur d’emplois.

 

Pour L’UBT-FGTB, les Régions doivent être cohérentes dans la fixation du système de tarification et se porter garantes des emplois.

Publié le 06/11/2013

 

Partager via un média social

Politique d'utilisation des cookies

Ce site utilise des cookies pour stocker des informations sur votre ordinateur.

Acceptez-vous l'utilisation des cookies ?