UA-43712728-1
La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.


 

 

 

 

 

 

 SUIVEZ-NOUS SUR FACEBOOK  

 

 

 

ACTION UBT FGTB DU 02/12/2013 - NE PAS LACHER DU L'EST FACE AU DUMPING SOCIAL

 

A la veille du prochain Conseil des ministres européens du Travail, le 9 décembre prochain, il n’est pas question de lâcher du l’est !

 

Ce 2 décembre, en parallèle à l’action de participation à la lutte contre le dumping social de l’UBT FGTB auprès du Secrétaire d’Etat Crombez, une délégation de l’équipe UBT FGTB LIEGE NAMUR LUXEMBOURG s’est rendue sur différents parkings de la province du Luxembourg pour sensibiliser le secteur du transport aux dérives de la directive sur le détachement des travailleurs.

 

 

S’il n’est pas question de déroger au principe de la directive sur les travailleurs détachés, une réforme de celle-ci est nécessaire.

 

Si les employeurs respectaient toutes les règles, l’opération de transhumance, trop en vogue actuellement, ne serait plus rentable et il n’y aurait pas de concurrence déloyale.

 

 

A cette occasion, nous avons pu rencontrer deux chauffeurs TSE, Cédric et Sébastien venus nous interpeller sur le sujet.

 

 

Pour eux, le monde du transport a fortement changé et les travailleurs du secteur ne sont plus considérés par le monde patronal comme des professionnels de la route mais comme des produits financiers rangés au titre de la marchandise qu’ils transportent et encore, ceux qui la transportent en prennent bien soin. Si les travailleurs étrangers ne sont pas responsables du dumping social, nombre d’entreprises belges le sont en tirant toutes les ficelles pour traire la vache à lait et ainsi profiter d’abus inacceptables tant pour les travailleurs belges que pour les travailleurs étrangers.

 

S’ils sont venus nous rejoindre c’est parce qu’ils considèrent que les actions incessantes menées par l’UBT – FGTB sont payantes et que nous l’avons démontré à plusieurs reprises. Il faudrait cependant que les travailleurs prennent aussi davantage leurs responsabilités et qu’ils se rallient en masse aux actions pour faire entendre leur message au niveau européen et ne pas se cantonner à une implication individuelle par les réseaux sociaux. L’application d’un salaire minimum garanti européen a du sens pour sauver nos emplois.

 

Pierre, lui, est transporteur chauffeur indépendant en France, passionné de la route, il était pro-européen mais aujourd’hui, il est dégoûté de toutes les politiques néo-libérales des acteurs politiques principaux de l’Europe.

Si rien ne change, c’est tout un modèle social qui tombera. La libre circulation sera d’autant plus étendue et intensifiée que celle que nous connaissons actuellement. Il faut se méfier des sous-marins comme l’OCDE et le FMI dont les manipulations ne profitent qu’à la politique américaine. A bon entendeur – Salut !

 

Nous ne pouvons pas relater tous les échanges que nous avons pu entretenir avec les travailleurs de la route mais force est de constater que dans l’ensemble, ceux-ci vont dans le sens des revendications de l’UBT – FGTB.

 

Le dumping social a des conséquences néfastes pour tous les travailleurs. Pour le 9 décembre, nous gardons l’espoir que l’Europe entendra vos voix mais la lutte ne sera pas relâchée pour autant. La solidarité a tout son sens et nous comptons sur vous pour le prouver.

 

 

Partager via un média social

Politique d'utilisation des cookies

Ce site utilise des cookies pour stocker des informations sur votre ordinateur.

Acceptez-vous l'utilisation des cookies ?