UA-43712728-1
La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.


 

 

 

 

 

 

 SUIVEZ-NOUS SUR FACEBOOK  

 

 

 

LA CHASSE AU DUMPING SOCIAL : LE SYNDICAT DU TRANSPORT ET DE LA LOGISTIQUE UBT-FGTB PIONNIERE EN LA MATIERE POURSUIT LA LUTTE CONTRE L'IMAGINATION INCESSANTE DE CERTAINS EMPLOYEURS

 

http://www.rtbf.be/video/detail_temoignage-d-un-camionneur-belge?id=1895201

 

 

Comme vous le savez, l’UBT-FGTB est pionnière en matière de chasse au dumping social, à la fraude sociale et fiscale etc…

Grâce à vos actions et votre soutien, l’UBT-FGTB a été entendue par les différents acteurs politiques et autres inspections sur certains points de nos revendications pour étrangler certaines pratiques qui minent et  inhibent  les emplois convenables dans notre pays.

Cependant, nous restons très vigilants face aux nombreuses imaginations destructrices de certains employeurs soucieux avant tout de leurs intérêts individualistes au détriment des droits des travailleurs.

Des devoirs et des obligations totalement détournés de leurs objectifs : c’est la marginalisation sociale.

Nous voulons ici vous relater un témoignage concernant une pratique qui commence à prendre des proportions inquiétantes et vous mettre en garde sur cette dérive.

Après plusieurs activités dans le secteur du transport en Belgique et de faillites à répétition, un employeur belge que nous ne citerons pas, décide d’ouvrir il y a quelque mois, une entreprise « boîte aux lettres » en Slovaquie. Sa flotte compte un peu moins de 20 tracteurs, immatriculés tant en Belgique qu’en Slovaquie sous licences de transport bulgares et slovaques. Depuis quelque mois, cet employeur  bien domicilié en Belgique et qui y circule quotidiennement dans le cadre de ses nouvelles activités professionnelles, propose un contrat slovaque à des travailleurs sans emploi résidents en Belgique à un salaire brut de 500 € par mois. Les contrats de travail sont tantôt rédigés en français, tantôt rédigés en slovaque, apparemment suivant l’humeur de l’employeur ou autre…Quant à l’activité réelle de la société, vous vous doutez qu’elle ne se situe pas essentiellement sur le territoire slovaque !

Cet employeur peu scrupuleux ou plutôt calculateur d’une économie circulante dans sa société va même jusqu’à proposer un logement sur le territoire belge à certains chauffeurs dans un bâtiment dont il est le propriétaire et ce, pour une location bien en règle de 450 €/mois.

Les travailleurs sont pieds et mains liés face à cette situation car le fait de signer un tel contrat de travail génère des conséquences sur leur protection sociale. En effet, le contrat de travail étant régi par la règlementation slovaque, aucune cotisation sociale n’est prélevée pour venir alimenter les caisses de la sécurité sociale belge. En cas de rupture de contrat qu’adviendra-t-il de leur demande de bénéfice aux allocations de chômage et plus tard, quel sera le montant de leur pension ?! Nous vous laissons l’imaginer.

Ne vous laissez pas tenter : ne signez pas un tel contrat. De même, refusez d’écouter les belles paroles de ce type d’employeur qui pour vous allécher vous promet un salaire équivalent à un salaire belge en étant payé par lui à 500 € tout en touchant des allocations de chômage. Une fraude qui ne profite qu’à l’employeur mais dont les frais sont uniquement supportés par le travailleur qui se verra rembourser les allocations de chômage déjà perçues et en sus une belle sanction chômage à la clé.

Publication du 13/02/2014

Partager via un média social

Politique d'utilisation des cookies

Ce site utilise des cookies pour stocker des informations sur votre ordinateur.

Acceptez-vous l'utilisation des cookies ?