UA-43712728-1
La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.



 

 

 

 

 

 

 SUIVEZ-NOUS SUR FACEBOOK  

 

 

 

COMMUNIQUE DE PRESSE DU 16/05/2017

 

DUMPING SOCIAL : ROLAND JOST (JOST GROUP), LE LEADER DES TRANSPORTS EN BELGIQUE SOUPCONNE DE FRAUDE SOCIALE ET DE DUMPING SOCIAL DE GRANDE AMPLEUR RESTE EN DETENTION PREVENTIVE POUR UN MOIS !

 

Depuis 2012, l’UBT ne cesse de dénoncer les pratiques de diverses sociétés de transport organisant le dumping social par des montages frauduleux en Europe de l’Est. Enfin, les autorités s’intéressent aux constations de l’UBT !

 

Depuis le 14 mars dernier, le secteur du transport est en proie à la panique.

Trois entreprises de transport ont déjà reçu la visite de la police judiciaire dans le cadre d’une enquête de fraude aux cotisations sociales. Ces entreprises ne sont pas des moindre puisqu’il s’agit des firmes Van Dievel, Rosantra et Maes. Les pouvoirs publics auraient perdu entre 6 à 7 millions d’euros de recettes ONSS.

 

Ce montage à la fraude aux cotisations sociales a été largement promotionné par une organisation criminelle dirigée par un certain Alain M. du bureau ISC Real.

 

Ce 8 mai, c’est un coup d’accélérateur à la lutte contre le dumping social dans le transport routier qui a permis par de lourdes inculpations contre les dirigeants du leader des transports en Belgique de priver de liberté, le patron de Jost Group (Roland Jost) ainsi que 3 personnes du top management.

 

Les chefs d’inculpation comprennent la « traite d’êtres humains », en raison des conditions dans lesquelles vivaient les chauffeurs originaires principalement de Roumanie. A cela, sont venus s’ajouter des accusations de « blanchiment », « faux et usage de faux social » et « escroquerie en droit pénal social », ainsi que diverses infractions à la sécurité sociales et « défaut de paiement » des salaires. Le préjudice pour la sécurité social et pour les quelque 1.100 salariés de Jost Group est actuellement estimé à 55 millions d’euros par le parquet.

 

Ce 12 mai, le parquet a décidé que Roland Jost resterait en détention préventive pour un mois.

 

Pour répondre aux interrogations bien légitimes des travailleurs de Jost Group,  Eric Demonty (actuellement Directeur Commercial du groupe) vient d’être désigné en qualité d’Administrateur Délégué, garantissant ainsi la gestion des activités. L’entreprise a fait appel également à des professionnels très pointus pour les conseiller et seconder dans les services de support.

 

L’UBT espère que les autorités progresseront en si bon chemin et que d’autres gangrènes sociales pourront être arrêtées.

Partager via un média social

Politique d'utilisation des cookies

Ce site utilise des cookies pour stocker des informations sur votre ordinateur.

Acceptez-vous l'utilisation des cookies ?