UA-43712728-1
La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.



 

 

 

 

 

 

 SUIVEZ-NOUS SUR FACEBOOK  

 

 

 

 

 

WABERER'S TENTERAIT-IL DE DELOCALISER SES PRATIQUES DE DUMPING SOCIAL ? Bye bye Battice !

 

Souvenez-vous, en septembre 2016, Waberer’s, ce fameux groupe de transport hongrois d’une flotte de 4.000 camions, s’était installé sur l’ancien site des transports Godard à Battice, loué à Jost Group.  Ce site permettait de garer entre 60 et 70 camions. A l’époque, le porte-parole de Waberer’s, assurait que cette filiale ne jouerait aucun rôle stratégique commercial sur le marché de l’Ouest et que leurs chauffeurs seraient traités dans de bonnes conditions respectueuses des règlementations européennes en vigueur sur le territoire belge.

 

Dès l’arrivée de la flotte, l’Ubt s’est intéressée à la filiale et  n’a cessé de dénoncer les pratiques plus que douteuses du  groupe hongrois. Pratiques liées au dumping social et diverses infractions sur les temps de conduite et de repos.

 

En novembre 2016, les autorités ont commencé à organiser des descentes dans divers parkings où étaient garés les camions Waberer’s et à chaque fois, les contrôles ont porté leurs fruits.

 

Aujourd’hui, les camions de Waberer’s ne seront bientôt plus qu’un souvenir à Battice. Le groupe hongrois estime que compte tenu des caractéristiques de la situation actuelle, il doit constater que les conditions d’exploitation ne sont pas idéales pour le groupe et tire sa révérence !

 

Entendez bien évidemment que compte tenu des nombreux contrôles dont a fait l’objet Waberer’s, il ne lui est  plus possible d’exploiter le personnel sous esclavage moderne et qu’il préfère s’installer vers une autre terre d’accueil qui fermera les yeux sur son modèle déloyal tant commercial que social !

 

L’Ubt salue les contrôles soutenus des autorités face à cette « guerre » sans répit. La ténacité de l’Ubt à dénoncer les pratiques de dumping social ne s’arrêtera pas et force est de constater que le secteur du transport est dans son ensemble bien pourri mais aussi bien ébranlé ces dernières semaines face aux scandales à répétition.

 

La décision de Waberer’s démontre bien que lorsqu’on est pris la main dans le sac, on la retire très vite pour la déplacer. Il faut que des mesures fortes sur le plan européen soient entreprises pour que ces entreprises ne puissent plus délocaliser le dumping social !

 

Ce 24 mars, la journée d’action contre le dumping social vous concerne !  Rejoignez-nous Place du Luxembourg à Bruxelles – 11h00.

 

Publication du 22/03/2017.

Partager via un média social

Politique d'utilisation des cookies

Ce site utilise des cookies pour stocker des informations sur votre ordinateur.

Acceptez-vous l'utilisation des cookies ?